Les mangeux d’Pierre,
vignerons bio
dans le Bugey

Logo AB France et UE

“On veut faire de ce bout

de terre du Bugey

un lieu où on se sent bien.

Où le beau, le bon

et le pratique se côtoient”

Emma Pomarel et Michaël Saux Picart, vignerons

Emma et Michaël dans leur vigne_Mangeux d'Pierre, Bugey

Les mangeux d’Pierre, c’est le fruit de plusieurs rencontres.
C’est notre besoin d’être au plus près de ce qui fait sens.
Pour nous, c’est dans le rapport à la terre, le temps long des cycles du végétal, avec l’accueil des nouveautés, l’accueil des embrouilles météorologiques, l’accueil de l’autre, que, comme la vigne, nous nous enracinons.
Nous voulons faire de ce bout de terre du Bugey un lieu où nous nous sentons bien, où le beau, le bon et le pratique se côtoient, où la vigne, les plantes et la faune qui cohabitent se déploient.
Et on espère fortement que nos pratiques vont rendre cette terre assez fertile pour que nos enfants puissent eux aussi s’en nourrir.
C’est aussi sortir d’un ethnocentrisme mortifère, s’inscrire dans ce temps qui nous dépasse, celui de la vie et de la terre.

Les mangeux d'Pierre à la pioche_plantation AOC Bugey

Les mangeux d’Pierre, c’est aussi une histoire d’amour et une passion commune pour le vin.

Cette histoire réunit Emma, qui après avoir travaillé dans des réseaux d’éducation populaire, puis comme libraire, était toujours insatisfaite et qui, à la force du poignet, en bousculant les diktats sociétaux d’une vie réussie, s’est tournée, heureuse, vers la vigne, le vin, en travaillant à droite à gauche.

Et Michaël, qui ne trouvait pas de sens à ses études et qui, au travers de voyages et petits boulots, a rencontré la vigne puis le vin. Grâce à la lueur de personnages inspirants, le goût du vin s’est développé jusqu’à devenir une véritable passion.

Et pourquoi “mangeux d’Pierre” ? Pour relier nos inspirations et nos histoires.

Pour Emma, c’est un clin d’œil à Gaston Couté, chansonnier, ouvrier agricole du 19e siècle dans la Beauce. Poète anarchiste et amoureux de l’alcool, il a entre autres composé un poème sur les propriétaires cupides : “Les mangeux d’terre”.
Pierre vient du côté de Michaël. C’est en référence à Pierre Overnoy, vigneron jurassien emblématique du vin naturel, qui lui a transmis l’amour du vin, de la vigne et une vision qui dépasse le simple cadre de la technique vigneronne.

L’un associé à l’autre devient un double clin d’œil, témoin de nos inspirations et de nos histoires.

Les mangeux d’Pierre, c’est ce vignoble minuscule, épars et éclectique, où la diversité est de mise, avec nombre de bocages, de prairies entourant les vignes. Ce sont nos 5 hectares face à la Dent du Chat surplombant le Rhône.

Plantation d'altesse en mars 2021_les mangeux du Bugey